Le métabolisme de base

métabolisme de base

Définition du métabolisme de base

Le métabolisme de base, qu’est-ce que c’est ? C’est une notion qu’il est important de connaître lorsque l’on s’intéresse à sa santé, et aussi et surtout, à sa ligne. Le corps a besoin d’énergie, et ce, même lorsque l’on ne fait rien de particulier : pour la respiration, pour les battements du cœur et pour toutes les réactions physiologiques liées à la vie de chaque cellule de l’organisme. Ce métabolisme de fond est nommé métabolisme de base : c’est la consommation d’énergie du corps humain au repos.

Pourquoi faire attention à son métabolisme de base ?

Parce que nous ne sommes pas tous égaux. Vous vous demandez pourquoi certains restent plus facilement minces que d’autres ? Une des explication est qu’ils disposent d’un métabolisme de base plus élevé. Prenez deux personnes inactives, vissées au fond d’un canapé, l’une à côté de l’autre, à regarder une série sans bouger d’un pouce. L’une des deux va, sans rien faire, consommer plus d’énergie que l’autre.
C’est injuste n’est-ce pas ? Et bien oui et non…

Comment augmenter son métabolisme de base ?

Il est tout à fait inadmissible que votre voisin ait tendance à rester bien plus mince que vous, à cause de son métabolisme, n’est-ce pas ? Et bien réjouissez-vous, j’ai une bonne nouvelle pour vous : vous pouvez influencer votre métabolisme de base, et pas conséquent, l’augmenter 🙂

1- Renforcer ses muscles

Le meilleur moyen est de se muscler. Et oui…. donc enfilez immédiatement une paire de baskets, allez courir, ou bien mieux : faites de la musculation. Oui mesdames, vous aussi ! Contrairement aux idées reçues, une femme ne ressemblera jamais à un homme en faisant de la musculation ! Seuls des produits dopants peuvent donner ce genre de résultat… Alors enlever immédiatement ces images de votre tête, et faites de l’exercice, investissez dans des haltères, et commencez, même doucement, vous me remercierez plus tard 😉

2- Boire beaucoup d’eau

Un métabolisme élevé nécessite beaucoup d’eau.
Une privation d’eau est un obstacle à l’activité biochimique de l’organisme.

3- Ne sauter aucun repas

L’organisme interprète le manque d’alimentation comme une menace. Il cherche alors à préserver ses réserves, et pour cela, il ralentit son métabolisme. Ainsi, il consomme moins, et il stocke… logique. Qu’on se le dise, une fois de plus, c’est l’un des principes de base : la restriction en quantité n’a que des effets désastreux sur votre ligne à long terme ! Ne sautez pas le petit déjeuner, mangez le midi, et dînez léger, sans sauter aucun de ces trois repas. Vous pouvez même vous autorisez une collation le matin et un goûter, dans la mesure où vos aliments sont bien choisis.

4- Manger suffisamment de protéines

Les protéines se trouvent principalement dans la viande, le poisson et les œufs (le blanc d’œuf plus exactement). L’organisme dépense beaucoup d’énergie pour les digérer, ce qui entraine une hausse du métabolisme. En mangeant plus souvent, et en veillant sur la part des protéines, vous augmenterez votre métabolisme et vous sentirez en meilleure forme. Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut se goinfrer de protéines ou faire un régime hyper-protéiné. L’abus de protéine,s c’est comme tout, ça nuit plus que ça ne fait du bien (notamment en fatiguant les reins).
Un individu lambda a besoin d’environ 1g de protéines par kilo de poids corporel et par jour. Un sportif peu monter jusqu’à 1,2 à 1,5g.

5- Vous faire aider par les plantes

Le thé vert et le guarana stimulent le métabolisme et activent la combustion des lipides.

Conclusion

Le métabolisme de base est une notion que beaucoup de gens ignorent encore. Pourtant, elle est essentielle lorsque l’on souhaite perdre du poids et/ou retrouver la forme. Si vous êtes encore septiques, je vous propose d’essayer ces recommandations sur une période d’un mois, par exemple. Ne forcez pas sur la musculation tout de suite, allez-y progressivement, à votre rythme. Investissez dans une petite paire d’haltères pi misez sur des exercices au poids du corps, et commencez par des exercices simples.

Pour aller plus loin :
Un article de l’Université de Sherbrooke (Canada) sur le métabolisme de base
les formules de calcul : pour trouver son métabolisme de base, sur Wikipédia

Certifiée en santé & bien-être, en nutrition et en nutrition sportive, je m'intéresse à l'alimentation depuis bientôt 20 ans et j'ai pratiqué de nombreux sports. Tennis, basket, karaté, fitness, course à pied... J'ai également participé aux 24 heures du Mans roller, ainsi qu'aux Championnats d'Europe et aux Championnats du Monde de Speed-Badminton. Grâce à mes compétence et à mon expérience, je coache aussi bien des personnes dans un objectif de perte de poids, que des sportifs à la recherche d'une préparation alimentaire dans leur discipline.

Tagués avec : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*